CFE-CGC : un syndicat unique

22C24C05-BE11-4647-96D6-0A1E6AFC6BB1
••••••••••••••••••• Visibilité, représentativité et créativité seront les grands axes qui guideront l’action de la direction confédérale pour faire briller nos couleurs et incarner cette culture d’excellence qui est l’une des marques de fabrique de la CFE-CGC, un partenaire social incontournable, respecté, écouté et qu’on ne peut assigner dans aucune case.
Juste rémunération des efforts et des responsabilités, partage de la valeur ajoutée, défense d’un modèle social basé sur la répartition des contributions, qualité de vie au travail, développement durable….
Sur ces sujets et bien d’autres, il s’agit d’être une organisation visible afin de défendre et promouvoir nos valeurs et nos spécificités. La représentativité et le développement seront également au cœur du dispositif.
Enfin, je veux faire de la CFE-CGC une organisation inventive et créative qui se donne les moyens de répondre aux changements parfois radicaux qui secouent la société.
Ensemble, nous nous attacherons donc à défendre un syndicalisme de partenariat qui génère des résultats visibles, un syndicalisme utile et responsable, défenseur de valeurs d’équité, de partage et de valorisation des efforts. Nous atteindrons ces objectifs en privilégiant les compétences de nos militants et en soutenant les actions de développement de nos sections syndicales.
Le syndicat est le lieu de l’invention de solidarités nouvelles. Redonnons aux corps sociaux toute la place qu’ils méritent dans le débat politique, économique et social !
François Hommeril – 10e Président Confédéral élu au 36e Congrès des 1er et 2 juin 2016
À lire : Programme 2016-2019 de l’équipe confédérale élue lors du 36e Congrès à Lyon les 1er et 2 juin 2016.2016-06 La CFE-CGC - un syndicat spécifique (recadré)
Avec la loi du 20 août 2008, le législateur a reformé de manière floue et non aboutie la représentativité des syndicats tout en reconnaissant la spécificité du syndicalisme catégoriel, sa place et son rôle dans le dialogue social en France à tous les niveaux.
À l’instar de ce que la CGC PRESSE avait déjà entériné dès son Assemblée Générale de mars 2012, la confédération a voulu graver sa légitimité dans le marbre de ses statuts : le mardi 11 décembre 2012, son assemblée générale extraordinaire, à 96,4 % des voix, a fixé dans l’article premier de sa « constitution » les termes de sa vocation à représenter « les ingénieurs, cadres, chefs de service, agents de maîtrise, techniciens, assimilés, ainsi que les VRP ». Et dans les fonctions publiques, au sens de la loi du 5 juillet 2010, la CFE-CGC représente « les personnels relevant d’un collège électoral pris en compte pour la détermination des participants au Conseil commun de la Fonction publique ».
Cette réaffirmation permettra à la CFE-CGC d’être INCONTESTÉE à toutes les échéances électorales professionnelles qui déterminent sa représentativité dès 2013 et au-delà et d’investir sereinement toute son énergie dans l’action syndicale au service de l’encadrement.
2016-06 La Formation Professionnelle - un enjeu majeur2016-06 la CFE-CGC en chiffres

2016-06 la CFE-CGC en quelques dates

2016-06 Les combats défendus par la CFE-CGC

Comments are closed.